Meyzieu, à l’heure du Festival Lumière

par

Le Festival Lumière débutera sa 7ème édition ce lundi 12 octobre. Cette année, le Prix Lumière sera attribué à Martin Scorsese, un invité très prestigieux. Vous aurez ainsi l’occasion de voir ou de revoir ses grands classiques comme Taxi Driver, Raging Bull ou Casino par exemple. De nombreux autres personnalités seront des invités de choix comme Sophia Loren, Géraldine Chaplin, John Lasseter et bien d’autres encore. Des rencontres avec ces professionnels du cinéma vous seront proposées tout au long de la semaine, soit lors de master class ou en introduction des projections des films.

De nombreuses séances (pas moins de 358!) auront lieu dans les 22 communes de la Métropole de Lyon, dont Meyzieu. Une programmation très variée proposant des rétrospectives ( Martin Scorses, Akira Kurosawa, Julien Duvivier, Larissa Cheptiko et Pixar), des documentaires sur le cinéma, des films restaurés, des trésors des archives… chaque spectateur pourra trouver la séance, qui lui correspond.

Meyzieu fera partie de cet évènement incontournable.

La Médiathèque vous proposera deux ateliers cinéma. Le premier est l’atelier McLaren. Interactif et sur tablette, le programme sera consacré à la découverte et à l’exploration des techniques cinématographiques. Le second rendez-vous, « Les secrets du cinéma », sera animé par un intervenant. Cet atelier vous offrira une vision unique du septième art par de nombreux jeux d’observation. Vous apprendrez toutes les astuces des réalisateurs pour transmettre un message ou émouvoir les spectateurs.

Le Ciné Meyzieu projettera le film Marius (1931) d’Alexander Korda.

Découverte et exploration des techniques cinématographiques du canadian Norman McLaren, un grand maître de l’animation des années 1940-1970, au cours d’un atelier numérique sur tablettes tactiles.

Qui était Norman McLaren?

Né à Stirling, en Écosse, en 1914, fondateur du volet de l’animation à l’Office national du film du Canada, Norman McLaren a su donner à l’animation canadienne une impulsion et une orientation qui subsistent encore aujourd’hui, bien longtemps après son embauche par John Grierson en 1941. McLaren était de ceux qui refusaient de croire que le cinéma avait été inventé par les frères Lumière en 1895. Il croyait plutôt que le cinéma restait à être inventé, que la recherche et l’expérimentation faisaient naturellement partie de la création artistique. C’est ainsi qu’il est apparu en pionnier d’un grand nombre de techniques qui ont marqué l’animation : dessin et gravure sur pellicule, animation par fondus enchaînés, pixillation, son synthétique, etc. Il n’y avait pas de place, chez lui, pour une recette ou une méthode, mais seulement pour une audace et une originalité profondes, à la source de toute sa création.

LUMIERE

La place de Norman McLaren dans l’histoire du cinéma est d’abord délimitée par les nombreuses récompenses qui ont jalonné sa carrière : Palme du court métrage à Cannes pour Blinkity Blank, OscarMDpour Voisins, Ours d’argent à Berlin pour Rythmetic, Plaque d’argent à Berlin pour Caprice en couleurs, BAFTA pour Blinkity Blank, pour Il était une chaise et pour Pas de deux, cela sans compter les très nombreux prix canadiens et ceux destinés à souligner la valeur de l’ensemble de son œuvre.

La personnalité et la philosophie de McLaren sont indissociables du développement de l’animation à l’ONF. Expérimentateur infatigable, McLaren a défendu une conception artisanale du cinéma d’animation selon laquelle le cinéaste, un peu à la manière du peintre dans son atelier, contrôle toutes les étapes de la réalisation de son film. Par l’exemple, McLaren a donc encouragé ses collègues à développer leurs propres outils et à innover sur le plan technique.

Norman McLaren est mort à Montréal en 1987. La place qu’il a laissée dans l’histoire est marquée par l’influence qu’il continue d’exercer sur des centaines de cinéastes et d’artistes qui se réclament de sa pensée, qui, chacun à sa façon, reprennent le flambeau de la recherche et de l’exploration.

Source www.mclarenmuramur.com

Informations pratiques

Lieu: Médiathèque

Date: mercredi 14 octobre à 14h30

Durée: 2h

Public: Famille / enfants à partir de 6 ans

Inscription en ligne: Atelier McLaren

SECRETS DU CINEMA

Racontez quelque chose avec une caméra ? Moins facile que d’écrire avec des mots ! Il faut des acteurs, du son, de la musique… L’atelier permet d’aborder, grâce à de nombreux extraits de films et de dessins animés, les principales notions du vocabulaire technique du cinéma : le montage,la valeur des plans, le travelling, le panoramique, le hors champ, les raccords entre les plans… Par de nombreux jeux d’observation, apprenez toutes les astuces des réalisateurs pour faire passer un message ou une émotion.

Informations pratiques

Lieu: Médiathèque

Date: samedi 17 octobre à 10h30

Durée: 1h30

Public: Famille / enfants à partir de 8 ans

Inscription en ligne: Les Secrets du Cinéma

MARIUSMarius d’Alexandra Korda (1931)

Marius (Pierre Fresnay) est le fils de César (Raimu), patron du bar de la Marine, sur le Vieux-Port de Marseille. Il rêve de grand large et de pays lointains. Fanny (Orane Demazis), petite marchande de coquillages, est amoureuse de lui depuis toujours. Pour attiser sa jalousie, elle décide de se laisser courtiser par le vieux Panisse (Fernand Charpin).

Depuis 1929, la pièce Marius brûle les planches des théâtres parisiens. Au même moment, le cinéma devient parlant et Marcel Pagnol y voit une révolution : il veut en être ! Parmi les gens de cinéma, seul Robert Kane, directeur des studios français Paramount, prend Pagnol au sérieux. Il lui propose de transposer sa pièce à succès sur grand écran. C’est le dramaturge lui-même qui se chargera de l’adaptation et c’est un réalisateur d’origine hongroise, Alexander Korda, qui la mettra en scène. Le cinéaste aurait alors dit à Pagnol : « On va faire le film tous les deux. Moi, je composerai les images, toi, le texte. » (Marcel Pagnol, Cahiers du cinéma, n°173, décembre 1965)

Pour ses premiers pas au cinéma, Pagnol demande à ses comédiens de théâtre d’interpréter à nouveau leurs personnages. Mais cette fois-ci les décors sont en partie en extérieur, il ne s’agit pas de théâtre filmé. L’histoire est celle de gens simples, dans une mise en scène sobre laissant la part belle à des dialogues savoureux, entre comédie et émotion. Personnages et répliques font désormais partie du patrimoine marseillais. Si quelques critiques de l’époque crient au « théâtre en conserve », le public est au rendez-vous, certains spectateurs enchaînant même deux séances à la suite. Le temps a depuis donné à Marius une valeur de mythe. De nouvelles perles y sont redécouvertes, avec autant de bonheur, à chaque nouvelle vision.

FILM RESTAURÉ en 2015 par La Compagnie Méditerranéenne de Films (la société de Marcel Pagnol et actuellement de ses héritiers) et La Cinémathèque Française.

Source www.festival-lumiere.org

 

Informations pratiques

LieuCiné Meyzieu

Date: mercredi 14 octobre à 20h

Durée: 2h

Public: Tout public

Tarifs: 6€ / 5€ pour les accrédités

Les places sont disponibles sur Marius – Séance à Meyzieu – Festival Lumière, dans les points de vente officiel et à la caisse du Ciné Meyzieu.

MEDIATHEQUE

Un bâtiment pour deux lieux culturels incontournables de la Ville de Meyzieu:

Une adresse: 27, Rue Louis Saulnier – 69330 MEYZIEU

 

FESTIVAL LUMIERE 2015

Participez au Festival Lumière et venez découvrir les évènements proposés sur Meyzieu!